Je dépasse mes peurs et mes angoisses

Un livre court, efficace et amusant pour comprendre et dépasser les peurs et les angoisses.

Le sujet est traité d’une manière originale puisqu’on alterne entre des explications et des comics strips pour les illustrer, ce qui rend la lecture à la fois instructive et ludique.
 
 

Les peurs et angoisses sont inhérentes à l’être humain, elles font partie d’une stratégie de survie pour se protéger des dangers naturels (noir, vide, feu, gros animaux…). Le mécanisme de sélection naturelle a donc favorisé les individus porteurs d’un minimum de capacités à ressentir l’anxiété, les autres ont peut-être terminé dans un ravin ou dans le ventre d’un ours…

Les peurs sont catégorisées en plusieurs niveaux allant de l’inquiétude à la panique en passant par l’anxiété et l’angoisse, qui peut être comparée au vertige. Cette sensation naturelle a donc un objectif positif afin d’éviter les dangers, de mieux se préparer ou de prendre des précautions pour éviter les ennuis. Tout est une histoire de dosage car trop peu d’anxiété peut nous mettre en danger alors qu’un trop plein d’angoisse va provoquer paralysie et épuisement.

L’angoisse peut donc devenir pathologique, impliquant TOC ou différentes phobies. Les personnes anxieuses vivent au futur en anticipant les problèmes ou au passé en ruminant les erreurs. Elles se privent de moments de bonheur qui ne s’apprécient qu’au présent. D’autres deviennent maniaques et tentent de lutter contre leurs angoisses en développant un sentiment de contrôle sur leur environnement. La peur principale à laquelle nous avons à faire face est celle de la mort et tous les moyens sont bons pour s’en détourner.

Les auteurs proposent conseils et outils afin de se libérer des peurs et angoisses avec le recours à la relaxation, à la méditation et l’intérêt de prendre du recul sur les anticipations négatives. Pour cela, il est utile de réfléchir au sujet : Est-ce sûr ? Est-ce grave? Comment agir de manière efficace et adaptée ?

Le rôle premier de l’anxiété est d’attirer notre attention sur un problème, ensuite elle ne sert plus à rien. Il nous reste à chercher un moyen de le régler.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.